PLV

Si le packaging permet de promouvoir un article et que l’emballage du produit lui-même donne des informations destinées à séduire le client, encore faut-il que l’oeil du consommateur soit guidé vers lui. C’est la raison d’être des PLV, ou Publicités sur Lieu de Vente.

Le terme est apparu pour la première fois à la fin des années 1950 en France, inventé par Richard Nelkène, fondateur du SNPLV. La PLV doit répondre à trois attentes pour le distributeur : capter l’attention, séduire le consommateur… et vendre le produit. Dans la mesure où la PLV prend place dans l’espace commercial général du vendeur, elle se doit aussi d’être adaptée à la surface de vente où on la propose.
Les couleurs, visuels, typographies et motifs présents sur la PLV doivent mettre en avant le produit ou la marque avant tout. Le client veut acheter une qualité, avant de vouloir acheter un prix.

Ne pas vouloir faire tenir toutes les caractéristiques de la fiche produit sur la PLV, mais privilégier quelques adjectifs pertinents, en rapport avec les valeurs de la marque. Ceci va attirer le chaland.

Si le produit l’interpelle, c’est à ce moment qu’il va s’approcher pour lire le descriptif technique ou appeler le vendeur… puis céder à l’achat.
La PLV doit les fasciner par son design, son emplacement et révéler une autre facette du produit. Les clients seront ainsi attirés vers le rayon et auront envie d’en savoir plus.
Dès que le visiteur aperçoit la PLV, il doit immédiatement reconnaître l’entreprise grâce à un univers visuel familier. En effet, si la publicité sur le lieu de vente valorise bien souvent un produit, elle impacte aussi l’image de marque.

Peut-être animer la PLV avec des hôtes et hôtesses d’accueil, un jeu-concours, une borne digitale… Le tout aux couleurs de l’entreprise.

Penser à des moyens modernes comme un écran tactile, un QR Code, voire même un casque de réalité augmentée, des échantillons gratuits à emporter, un animateur…

Une publicité sur le point de vente peut être placé dans un magasin propre, mais elle peut également être affichée chez un distributeur. Auquel cas, il faudra prendre en compte les distributeurs et les éventuelles contraintes qui s’imposeront : formats, supports, tailles, couleurs…

 

Prendre contact

Tarifs graphiques

No votes yet.
Please wait...

contact: lifeinbreizh@gmail.com Rejeter

%d blogueurs aiment cette page :